Merci à Hervé Jubien et à la Nouvelle République du Centre-Ouest pour cet article paru le 10 juillet 2016


Seize équipes de quatre concurrents ont participé à la première Gazelles Family Race

La famille Delaunay s'est offert le premier Gazelles Family Race, samedi à Vineuil. Une réussite qui devrait connaître une suite.

 Inspirée de courses à obstacles comme la « Déjantée » à Vassivière (Haute-Vienne) ou encore la « Sologne Xtreme » à Fougères-sur-Bièvre (Loir-et-Cher), en moins physique tout de même, la première édition de la « Gazelle Family Race » a rencontré un franc succès. Tout d'abord en terme de participation puisque les organisateurs ont enregistré 16 équipes.

Ouvert au grand public l'an prochain

Mais aussi parce que le concept a séduit l'ensemble des concurrents. « Ce qu'il y a de bien dans ce circuit, c'est que les sept obstacles ne se ressemblent pas. Ils sont accessibles à tous, plus ou moins vite… Les jeunes seront plus à l'aise pour traverser la voiture, franchir le tuyau ou encore ramper sous les cordes alors que les adultes passeront plus facilement les bottes de foin ou la main courante. Ensuite, contrairement aux autres courses d'obstacles qui sont individuelles, c'est un relais par équipe de 4. La notion d'équipe renforce la convivialité, équilibre les débats et il y a aussi beaucoup plus d'ambiance », souligne David Le Heiget, cheville ouvrière de cette manifestation.
Bien plus que ce circuit de 300 mètres semé d'embûches, c'est incontestablement l'accumulation des tours et le soleil qui ont progressivement usé les organismes. « Avant d'en découdre en finale, les équipes de la Garnouille et d'Etrechet avaient tout de même disputé cinq matchs. Trois en poule puis deux dans le tableau final », poursuit Le Heiget. Longtemps créditée du meilleur chrono (5'04), la famille Delaunay affrontait en finale une équipe mixte de footeux et basketteurs étrechois qui venait de frapper très fort en demi-finale en améliorant le record de 4''. Mais pour ce dernier défi lancé sous l'hymne de la Champion league, Yannick le père de la famille Delaunay plaçait son équipe sur orbite avant que Nolwen, l'aînée de la fratrie ne creuse un peu plus l'écart. A mi-course la cause était entendue mais Nathalan, avec toute la rage de ses 10 ans, ne relâchait pas son effort et passait le témoin à son frère, Estevan, qui fonçait vers la victoire avec le record en prime en 4'48. Chapeau et sans doute à l'année prochaine où cette épreuve devrait s'ouvrir au grand public !

  Tableau général : La Garnouille (Yannick, Nolwen, Estevan, Nathalan Delaunay) ; 2. ES Étrechet ; 3. Les P'Tits Mignons et les Yolos ; 5. Taka-Saka, Boileau and Co, les Rabiliots, les Guépards. Consolante : 1. Handi'Kp ; 2. Les Bourbouliens ; 3. Les Nuls et les Pho Filets.